Utiliser son propre filtre snapchat pour son anniversaire

utiliser des filtres snapchat pour son anniversaire
Snapchat vient de lancer les filtres personnalisés géolocalisés. Ce service  existait déjà depuis fin 2014, mais il est maintenant possible de créer et de choisir l’endroit où les filtres apparaitront.

Ces filtres pourront apparaitre dans un espace compris entre 18 000 et 46 000m² et auront une durée de vie comprise entre 1 heure et 30 jours. Le prix sera au minimum de 5€ et sera plus ou moins cher selon la durée et l’espace que le filtre utilisera.

Ce nouveau service est d’abord destiné aux utilisateurs mais également ouvert aux marques, qui contrairement aux particuliers pourront utiliser leurs logos. Les utilisateurs auront comme opportunités de communiquer sur leurs événements privés tel une fête d’anniversaire (voir le lien de la vidéo ci-dessous).

https://www.youtube.com/watch?v=E_ZjEeEez_0

Les possibilités pour les marques s’annonce très intéressantes en terme de communication notamment pour couvrir des événements. Il sera en effet possible « d’acheter » des lieux qui ne vous appartiennent pas pour diffuser votre filtre tout au long de l’événement que vous couvrez.

Cependant, il est à noter que le service n’est pas encore disponible en France.

Redresser l’assurance-chômage, oui mais comment?

assurance-chomage-pole-emploi
Redresser les comptes de l’assurance chômage, voilà la mission que le gouvernement a confié aux différents partenaires sociaux, dont les négociations sur le sujet ont été amorcées lundi 22 février.

En effet la dette de l’UNEDIC est estimée pour 2016 à 28,4 milliards d’€, dette qui n’a fait que monté au cours de ces dernières années.

Une des causes de ce trou qui est toute simple c’est un chômage en forte hausse. En effet avec plus de personnes au chômage, vous percevez moins de cotisations, donc moins de recettes et donc un déficit qui continue de se creuser.

L’assurance-chômage est financée par les cotisations des entreprises soit 4% du salaire brut et de celles des salariés (2,4% du brut), ce qui représente 34 milliards d’€ de recettes pour l’UNEDIC.

Mais le problème est que les dépenses représentent environ 38 milliards d’€, soit une dépense supérieure aux recettes qui équivaut à environ 4 milliards d’€. Pour combler ce déficit, l’UNEDIC emprunte sur les marchés financiers.

L'assurance chomage en France

Quelles sont les solutions pour réduire cette dette?

  • Revenir à des allocations dégressives

Le but de cette mesure serait à la fois de faire des économies et d’inciter les chômeurs à retrouver du travail.

En étant plus précis, cela consisterait  à baisser le montant de l’allocation de 25% à partir de la moitié des droits( avec un minimum de 6 mois à taux plein)

Cette mesure aurait pour effet de faire économiser plus de 2 milliards d’€.

Cependant cette mesure avait déjà été mise en place entre 1992 et 2001 sans résultat. De plus l’application de cette mesure aujourd’hui pourrait conduire le chômeur de longue durée plus rapidement vers la pauvreté en l’absence de créations d’emplois.

  • Réduire la durée d’indemnisation, en visant particulièrement les seniors.

Cette mesure a pour but d’inciter les 50-55 ans à retrouver du travail. Avec un droit d’allocation-chômage de 36 mois pour les plus de 50 ans contre 24 mois pour les autres, cette durée supplémentaire est considérée comme un « avantage » alors que l’âge de départ à la retraite a été repoussée à 62 ans.

Dans les faits, la cour des comptes recommande de repousser à l’âge de 55 ans, l’âge auquel un chômeur aurait droit à percevoir une allocation d’une durée de plus de 24 mois. Cette mesure pourrait permettre une économie de 450 millions d’euros par an.

  • Réduire les indemnités chômage pour l’ensemble de la population.

Aujourd’hui l’allocation chômage est versée à partir de quatre mois de travail avec pour principe un jour de travail égal un jour d’allocation chômage.

Une des pistes que suggère la cours des comptes serait de changer ce ratio de 1 pour 1 à 1 pour 0,9, ce qui permettrait d’économiser 1,2 milliards d’euros.

La cour des comptes envisage également une réduction directe de 1% du montant des indemnités, indemnités qui représentent entre 57% et 75% de l’ancien salaire brut, pour dans ce cas de figure économiser 420 millions d’euros. Selon le gouvernement, si on baissait le taux plancher des indemnités, passant de 57% à 49%, l’économie serait de l’ordre d’ un milliards d’euros.

Cependant l’ensemble de ces mesures seraient un dernier recours pour le patronat car ces réductions pourraient conduire à d’avantage de pauvreté.

  • Taxer les contrats précaires.

Les contrats de courtes durées tel que les CDD et l’intérim coûtent très cher à l’assurance-chômage. Il faut dire que sans ces contrats le budget serait sans doute à l’équilibre. En effet le régime de l’assurance-chômage perçoit de ces contrats précaires 3,9 milliards de cotisations mais l’organisme reverse 12,8 milliards d’euros, soit une différence d’environ 9 milliards d’euros.

Parmi les solutions envisagées, la Cour des comptes propose d’augmenter d’un point la cotisation patronale sur les CDD et l’intérim permettant de rapporter 400 millions d’euros de cotisation en plus. Seulement le patronat est défavorable à une augmentation de leurs cotisations.

Selon Alternatives Economiques, le FO et l’économiste Pierre Caduc, prônerait pour un système proche du système américain sur la base du bonus-malus pour les entreprises. Les entreprises de moins de 11 salariés auraient droit d’utiliser un quota de 20% de contrats courts. Au-delà leurs cotisations augmenteraient et en dessous elles baisseraient.

Le Top des compétences les plus recherchées sur LinkedIn en 2015

LinkedIn, le célèbre réseau social des professionnels vient de publié son classement des compétences les plus recherchées sur son réseau par pays et dans le monde.
Avec ses 400 millions d’utilisateurs dont 10 millions en France, les résultats peuvent correspondre à la réalité.

top des compétences les plus recherchées sur Linkedin en France

top des compétences les plus recherchées sur Linkedin en France

Dans ces résultats on constate donc une primauté aux compétences liées aux nouvelles technologies. On retrouve donc en première positon des compétences dans le « cloud & l’informatique décentralisée », suivi du « data mining et analyse statistique » faisant référence à un nouveau métier très en vogue et très recherché en ce moment à savoir le Data Scientist. Enfin des compétences dans le marketing SEO/SEM arrive en troisième position à savoir l’optimisation du référencement des sites internet dans les moteurs de recherche pour que ces derniers se retrouvent en bonne position lorsqu’un internaute tape une requête.
Autres compétences listées, des connaissances dans la programmation et le développement d’application mobiles et de sites web avec des langages de programmation tel que Python ou encore Rubis.

Mais le numérique n’est pas le seul pôle de compétences que les recruteurs recherchent même s’il est plus omniprésent dans le classement international. Ainsi on retrouve en 4ème position des compétences dans le droit des sociétés et de la gouvernance. Le droit du travail arrive quant à lui en 8ème position dans l’hexagone.

La recherche de profils d’ingénieurs dans les domaines de la mécanique et de l’aérospatial arrive en 11ème position. Enfin des compétences dans le domaine des sciences économiques arrive en 18ème position.
hot skills linkedin global mylittlemanager.com
Les autres classements du réseau social sont disponibles à l’adresse suivante :
Les 25 compétences vous permettant d’être embauché en 2016

Les 5 grandes tendances du e-commerce en 2016

Criteo, le spécialiste du marketing à la performance a dévoilé selon lui les grandes tendances en matière d’e-commerce qui opérant en 2016.

criteo-logo

1. L’utilisation de plusieurs appareils pour effectuer des achats seront de plus en plus importante.

En effet au niveau mondial, 50% des transactions de e-commerce s’effectuent déjà sur plusieurs appareils et ce chiffre sera croissant en 2016.
Les consommateurs utilisant plusieurs appareils ont également 20% de probabilités en plus de compléter un achat pa rapport à un utilisateur n’utilisant qu’un seul terminal.
Côté professionnels, les marchands devront transformer l’expérience d’achat en ligne pour répondre et s’adapter à cette tendance croissante des multiples terminaux connectés à internet.

2. Le smartphone continuera à supplanter la tablette pour les achats sur mobile

Les consommateurs sont de plus en plus à l’aise avec leur mobile pour effectuer leurs achats.
Les mobiles, de plus en plus grands supplantent donc les tablettes.
En 2016: les marchands devront donc perde en compte cette habitude dans leurs stratégie mobile, en plus d’optimiser leur site en fonction.

3. Les marchands établiront des points de contact en ligne pour atteindre les consommateurs en magasin.

Les marchands pourront de plus en plus réconcilier les pratiques en ligne des consommateurs et leurs interactions en point de vente physique.
Cette approche repose sur l’identitfication des clients à travers différents canaux tel que les mails et autres programmes de fidélité.
51% des consommateurs effectuent désormais des recherches en ligne puis se rende en boutique physique.
Identifier ces clients tout en ayant connaissance de leur activité en ligne perte aux marchands d’offrir un meilleur service aux consommateurs.

4. Le marketing personnalisé et les publicités non intrusives verront leurs dépenses augmenter

En 2016, l’usage de marketing personnalisé et autres formats de publicité non instructive permettra aux publicitaires d’obtenir de meilleurs résultats avec leurs campagnes. Ce besoin de changement en termes de format publicitaire provient
à la fois d’une évolution des habitudes des consommateurs avec un tendance vers les applications mobiles mais aussi avec l’usage d’adblockers qui se fait de plus en plus croissant. Leurs utilisation provient de la volonté de recevoir moins de publicités intrusives et ainsi les filtrer pour recevoir celles de meilleures qualités. En effet selon Adblock, plus de 75% de ses utilisateurs ne voient aucun mal à recevoir une publicité si celle-ci n’est pas intrusive.

5. Les services de livraison instantanée se banaliseront.

En 2016, une des grande priorité des marchands sera de poursuivre l’optimisation du parcours consommateur avec toujours ce problème du « dernier kilomètre » mais aussi au niveau des commandes. Beaucoup offriront des options de livraison du style du service Prime Now d’Amazon, qui permet d’effectuer une livraison en une heure seulement. Ce type de service offrira un avantage concurrentiel pour ceux le mettant en place. Une livraison plus rapide et à moindre coût augmentera également les achats internationaux, réduisant le frein d’achat de certains consommateurs leur permettant de faire des économies sur leur achat.

Trouver un coiffeur, un plombier sur Facebook, c’est possible…




Facebook a lancé un moteur de recherche dans la lignée de Yelp et de TripAdvisor intitulé Facebook/services, uniquement disponible à cette adresse.

Facebook/services pour les petites entreprises

Ce nouveau moteur de recherche permet de trouver des services de proximité en fonction de la ville.
Les recherches ont un champ très large allant du coiffeur et restaurant au concessions automobiles à un jardinier.
Le pré-requis nécessaire pour être affiché dans ce moteur est bien sûr que l’entreprise dispose d’une page Facebook, sans cela, impossible d’être indexé par le réseau social.

On remarque que les résultats obtenus diffèrent d’un individu à l’autre pour la même recherche. Les résultats seraient donc influencés en fonction des préférences des utilisateurs, des pages qu’ils aiment, etc…

L’initiative de Facebook reste discrète et ne la partage pas pour l’instant ce moteur de recherche sur son site, le seul moyen d’y accéder est grâce au lien suivant: https://www.facebook.com/services/
Mais cette nouveauté permet aux entreprises à petits budgets et faisant leur communication uniquement sur Facebook d’avoir un outil supplémentaire de promotion.

Airbnb Business: Comment utiliser la plateforme pour ses déplacements professionnels?




Airbnb, la célèbre plate-forme d’hébergement chez l’habitant propose désormais aux professionnels d’utiliser son site pour leurs déplacements. Airbnb propose en effet via son service dédié Airbnb Business, une meilleure organisation pour les entreprises, un meilleur suivi des déplacements de leurs employés ainsi que la création automatique de notes de frais

airbnb pour les professionnels .

Les problématiques que rencontrent les professionnels pour le déplacement.

Les professionnels n’hésitent plus à utiliser Airbnb lors de leurs déplacements lorsque ces derniers veulent séjourner où l’offre de chambres d’hôtel est basse ou lors d’événements importants où ces derniers affichent complet où il est alors impossible de se loger.

Les caractéristiques de l’offre:

Airbnb propose aux entreprise de suivre les itinéraires professionnels de leurs salariés, les frais financiers associés à leurs hébergement ainsi qu’une facturation centralisée sous la forme d’un tableau de bord permettant ainsi aux entreprises de faciliter les procédures de réservation, mais aussi de mieux gérer les factures, dépenses et hébergement sur une seule plateforme.

 

Parmi les les outils mise à disposition, Airbnb répertorie les déplacements en cours des employés et l’emplacement et dates de leurs location. Au niveau de la gestion des coûts, les entreprises peuvent importer les données financières liées pour un meilleur suivi.

A noter que la plate-forme d’hébergement offre un bon de réduction de 50$ lors de la première réservation.

Les avantages:

Ce nouveau service qui cible principalement les petites entreprises a pour but de limiter les frais de voyage des équipes commerciales ou des cadres en leurs proposant des logements avec une cuisine et un parking.
D’avoir accès à un plus large choix d’hébergement à un prix inférieur aux hôtels. Le site Airbnb propose en 2015 le nombre impressionnant de 1,5 million d’annonce dans le monde, réparties dans 34 000 villes et 192 pays. En France l’offre est de 200 000 logements.

• Pour Paris: l’offre est de 40 000 logements sur Airbnb contre 80 000 chambres d’hôtels.
Dans les 3ème et 4ème arrondissement l’offre Airbnb est 15 à 20% moins chers qu’une chambre d’hôtel.
• A Bordeaux: l’offre est de 5000 logements sur airbnb contre 9000 pour les chambres d’hôtels
• A Strasbourg: 2000 logements Airbnb pour 10 000 lits d’hôtels
• Toulouse: 12 000 chambres d’hôtels pour 1300 sur Airbnb.
• Marseille: 4000 offres sur Airbnb contre 120 hôtels
• Montpellier: 3500 logements sur le site Airbnb.

« des tarifs 15 à 20% inférieurs à celui d’une chambre d’hôtel »

Autres avantages que proposent ce nouveau service, permettre aux salariés de choisir eux-même leurs logements selon leur goût, souvent plus appropriés pour travailler qu’une simple chambre d’hôtel. Le logement choisi doit toutefois être validé par les « Business Traveler ».
De trouver un logement avec une situation géographique plus avantageuse qu’un hôtel, permettant ainsi d’être plus proche d’un lieu de rendez-vous ou d’être simplement proche de son restaurant préféré.
Enfin Airbnb Business propose les mêmes garantie d’hôte que son offre d’hébergement classique en cas de dommages aux propriétés d’Airbnb.

Les limites:

Pour les personnes voyageant sur des amplitudes horaires très larges et craignant de ne pas disposer de l’accueil que propose un hôtel classique, les propriétaires de logements d’Airbnb peuvent faire appel à des services de conciergerie surfant sur le succès d’Airbnb tel que les sites bnbcare et welkeys qui proposent l’accueil, la vérification des identités, la remise des clés ou encore le ménage des lieux.

Comment procéder?

Il faut s’inscrire avec son adresse mail professionnelle sur le site Airbnb Business et remplir un questionnaire tel que l’offre classique du site internet. Par la suite toutes les offres d’Airbnb seront disponibles et le compte sera lié aux comptes des Travel Managers pour la bonne gestion des déplacements des salariés.

Airbnb propose une excellente alternative aux hôtels classiques avec un très large choix offres d’hébergement et comparables voir supérieur en terme de standing et d’équipements à ces derniers. En effet les propriétaires soucieux de leurs classement offrent de plus en plus des prestations proches des établissements hôteliers.
Enfin le site et l’application mobile offre une expérience utilisateur très agréable avec un service intuitif et très flexible selon la situation.
A noter que la SNCF a signé un partenariat avec airbnb et d’autres acteurs de l’économie collaborative pour permettre aux clients de la SNCF de proposer leur logement ou leurs voiture lors de leurs déplacement.

Loi Macron 2 : Des précisions sur la loi NOE

Le ministre de l’économie a tenté de clarifier ses propos sur sa nouvelle loi qui sera présentée en janvier et notamment concernant les qualifications nécessaires pour exercer une activité commerciale. Un des exemples les plus marquants et qui a fait le plus polémique ces derniers temps fût celui de l’exercice de la profession de coiffeur. Le corps des coiffeurs a vivement critiqué le ministre en l’invitant à pratiquer ce métier pour voir la complexité de l’exercice et la nécessité d’avoir des qualifications.

Le ministre a donc clarifié ses propos sur sa loi sur les nouvelles opportunités numériques ou loi NOE en déclarant : « Il est possible de préserver vos atouts et vos savoir-faire tout en valorisant notre potentiel de créations d’emplois, ce qui implique au premier chef de moderniser ce système de qualifications »

Dans son objectif de libérer l’économie, Emmanuel Macron a également déclaré que « bon nombre de situations, nous avons collectivement – professions et pouvoirs publics – créé des contraintes (…) qui ne sont pas justifiées » et que « la condition de l’excellence, c’est avant tout la compétence, et le diplôme n’a pas le monopole de la compétence ».

Pour ouvrir une laverie de voiture aujourd’hui il faut être carrossier, sinon vous ne pouvez pas, alors qu’ouvrir un restaurant est tout à fait possible sans quelconque qualification.

Le ministre veut ainsi clarifier et simplifier les différentes règles actuelles à l’ouverture de commerces pour en saisir toutes les opportunités possibles.

 

Cette nouvelle loi a également pour but de valoriser l’expérience de chacun dans un ou plusieurs domaines leur permettant d’exercer une activité commerciale. Faut-il une quelconque qualification pour être jardinier ? Ou encore, faut-il une qualification pour que les tartes de votre grand-mère puissent être commercialisées alors que vous en mangez régulièrement sans avoir rencontré aucun problème d’indigestion ?

 

Le ministre veut donc revoir « si l’exigence d’avoir un BEP plutôt qu’un CAP pour s’installer comme coiffeur par exemple était justifiée, et d’examiner s’il était possible de valoriser « les acquis de l’expérience » mais ne veut pas « négliger les compétences et les qualifications ». A l’heure de tout internet ou les avis font et défont les entreprises, les métiers tel que les coiffeurs n’ont donc pas trop de soucis à se faire, leurs compétences en tant qu’artisans étant vite reconnu et où de nouveaux concurrents provenant de cette nouvelle loi seront vite mis hors circuit par manque d’expérience.

Google se met à la formation en ligne

Google lance un programme de formation gratuit en ligne pour aider ceux qui le souhaitent à se familiariser et à maitriser les outils numériques « pour faire du numérique un moteur de réussite ». La formation est accessible sur : pourlespros.withgoogle.com

Google se met à la formation en ligne

Après évaluation des connaissances et des attentes de chacun comme un moyen de booster sa carrière ou comment utiliser le numérique dans son entreprise, un programme de formation personnalisé est crée par le site.

Les cours au nombre de 89, sont répartis dans 23 thèmes avec des cours sous format vidéo ou sous forme de cours classiques mais aussi de nombreux témoignages de chefs d’entreprise dans la mise en application des différents sujets abordés, en expliquant ainsi les leviers du numérique qu’ils ont utilisé leur permettant de faire croitre leur activité.

A l’issue de chaque cours un mini quiz est à remplir puis un quiz d’une dizaine de questions est à remplir pour valider le thème.

Les thèmes vont du e-commerce à l’utilisation des médias sociaux en passant par le SEO et l’internationalisation de votre entreprise.

A l’issue de la validation des 23 thèmes, une certification authentique de l’IAB (Interactive Advertising Bureau) vous est envoyée par mail sous format pdf. Cependant un partage sur Linkedin aurait été bienvenu comme le fait la plateforme de MOOC d’Openclassroom.

TANu, le TOEIC du numérique

L’agence Immersive Lab a lancé depuis peu le TANu. TANu pour test d’agilité numérique est un QCM de 90 questions à partit d’une base de données de 800 questions régulièrement mise à jour sur la base de 5 domaines de base : l’informatique, l’internet, les réseaux sociaux, la technologie et l’économie numérique.

Des modules spécifiques pouvant néanmoins être commandés par les entreprises selon leurs domaine, un module d’e-banking pour les banques, un module d’e-tourisme pour les professionnels du tourisme, etc…

Le TANu a pour vocation de devenir à l’image du TOEIC et du TOEFFEL, un outil d’évaluation pour évaluer, comprendre et anticiper les besoins des entreprises dans leur transformation numérique. Ainsi un DRH pourra évaluer et ses collaborateurs sur leurs connaissances dans le numérique et apporter des solutions pour les aider dans les nouvelles mesures que prenne leur entreprise en matière de numérique. Mais le DRH pourra aussi grâce à ce test recruter plus facilement un collaborateur ayant les connaissances suffisantes en matière de numérique que possède l’entreprise ou dans sa futur digitalisation.

Pour l’instant Immersive Lab tente de faire certifier son test au même titre que le TOEIC et le TOEFFEL et prévoit de faire signer des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de formation continue.

Concernant le coût de ce test, Immersive Lab le commercialise auprès des entreprises sous la forme de packs. Pour moins de 100 tests, elles paieront 10 euros l’unité et 5 euros au delà des 100.

Est-il toujours pertinent d’avoir une page Facebook pour une entreprise ?

Même si il est très facile et très tentant pour une entreprise de créer une page Facebook. En effet Facebook, le réseau social le plus populaire avec ses 1,4 milliards d’utilisateurs actifs mensuels semble à première vue le réseau social le plus pertinent pour se lancer dans une démarche communautaire sur les réseaux sociaux pour son entreprise. Sauf que si la cible de l’entreprise ne se trouve pas sur Facebook ou sur un autre réseau de son choix, cela ne sert à rien et peut même être contre productif pour l’entreprise.

L’entreprise doit avant toute démarche social digital, se poser la question sur le comportement de ses cibles et quelles sont les caractéristiques de leurs parcours d’achat.

L’entreprise Isover (matériaux d’isolation) par exemple n’a pas de page Facebook ! Pourquoi ? Car ses clients ne vont pas sur Facebook. Les clients d’Isover font en moyenne deux travaux d’isolation dans leurs vies et ceux-ci se rendent d’abord sur les forums pour rechercher des informations sur leur futur activité puis se rendent sur le site web de l’entreprise.

Les forums constituent à la fois une manière pour une marque ou une entreprise de générer de la notoriété à travers les conseils qu’elle poste et qui lui permet d’avoir une reconnaissance en tant qu’expert si ses conseils sont pertinents, mais est aussi un outil de veille pour mieux connaître le client et ses attentes, la qualité des produits qu’elle propose, les produits attendus par le consommateur.

Donc avant de se lancer sur les réseaux sociaux, une entreprise doit se demander où se trouve ses clients sur la toile, ce qu’ils font et ce qu’ils attendent.